École et soeurs

Les écoles

L’École Catherine et Michel Parisel est ouverte depuis le 8 janvier 2003, grâce à la persévérance des Petites Soeurs.

L’école de Bangui

Le premier bâtiment de l’école de Bangui est un wagon qui a été rénové, sur la propriété des Petites Soeurs à Bangui.
Un 2ème bâtiment a été construit à proximité. Il est fonctionnel depuis octobre 2004 (voir les photos ci-dessous).
Un 3ème bâtiment a également été construit en 2005.
Un toit en paille, des tables et des chaises, des fournitures scolaires font de ces bâtiments un véritable lieu de vie pour les enfants !

L’École de Bangui est composée de 15 élèves, âgés de 7 à 12 ans. Tous parlent Sango. En 2020, 2 classes fonctionnent : CM1 et CM2.


ecole_acmp_bangui_2002
ecole_acmp_bangui_2003
ecole_acmp_bangui_2004_1
ecole_acmp_bangui_2004_2
ecole_acmp_bangui_2007
ecole_acmp_bangui_2009
previous arrow
next arrow
 

L’école de Bossangoa

L’École de Bossangoa a ouvert ses portes à la rentrée 2007.
Il y a eu des Construction de nouveaux bâtiments à Bossangoa sur le terrain des petites Sœurs, pour accueillir les nouveaux élèves chaque année.
Un forage a été construit en 2007 pour les habitants du quartier grâce à la générosité de l’entreprise DELABIE.

EN 2020, elle est composée de 190 élèves, âgés de 5 à 12 ans. Tous parlent Sango.

5 classes fonctionnent classes du CP au CM2 .

PHOTOS DES ELEVES DE BOSSANGOA (2019)

ecole_acmp_bossangoa_2008
ecole_acmp_bossangoa_2010
ecole_acmp_bossangoa_2011
previous arrow
next arrow
 

Le déroulement d’une journée à l’École :
– 7h : début de l’enseignement, les institutrices accueillent les enfants.
– 10h : récréation, la cour a été aménagée : toboggan, balançoire etc.
– 10h30 : reprise des cours, les enfants chantent, ils sont heureux d’être là.
– 12h30 : les cuisinières apportent le repas qui est servi sous une paillote, assiette, verres, couverts sont à leur disposition. Les instituteurs veillent au bon déroulement du repas.
– 13h30 : les enfants retournent dans leurs familles, le ventre plein, remplis d’énergie pour affronter la dure réalité de la vie là-bas.

Les écoles Catherine et Michel Parisel préparent 250 repas par jour, emploient 17 personnes ce qui permet de faire vivre 500 personnes !!

Les petites soeurs

En Centrafrique, la communauté des Petites Soeurs du Coeur de Jésus, congrégation centrafricaine, fournissent des vêtements, du sel, du manioc aux familles, assurent les soins de santé, accueillent les enfants chaque semaine pour les repas… Elles apprennent aux mères à faire la cuisine et à nourrir leurs enfants, mais aussi à faire de la couture, du tissage etc. pour que les habitants puissent se prendre en charge.

Les Petites Soeurs du coeur de Jésus sont les coordinatrices de l’Association et jouent le rôle d’intermédiaires entre la France et la Centrafrique.

Petites Sœurs pendant cette période de guerre 2013-2014

Les Soeurs ont été chargées :
– d’acheter les fournitures scolaires, le tissu pour la confection de vêtements roses et bleus,
– de trouver les ouvriers, les matériaux pour la création des batîments(elles nous ont fait parvenir les devis)
– de tenir la comptabilité et de nous faire le compte-rendu annuel et précis des dépenses faites là-bas

Sœur Marivonne remplit le rôle de directrice des deux écoles ; soeur Rachel pilote au quotidien l’école de Bossangoa. Les petites Soeurs assurent les missions d’économe, infirmière, pour le bien être des enfants et le bon fonctionnement des écoles.